Diatoniques

L’accordéon diatonique était jusqu’à très récemment plutôt considéré comme l’instrument réservé aux musiques traditionnelles et folkloriques. On le retrouve dans les musique traditionnelles de France évidemment (de la Bretagne au Midi, en passant par le Centre France), mais aussi en Irlande, en Italie, au Portugal (ou on l’appelle plutôt « concertine ») et dans plusieurs pays d’Amérique Latine.
Aujourd’hui, les diatonistes le considère plus comme un « chromatique bisonore », et sont parvenu à le faire évoluer pour le sortir peu à peu des différents folklores, l’amenant doucement vers la chanson, le blues, le néo-trad, etc…
Il existe en clavier un rang (il sera alors appelé mélodéon), deux rangs, deux rangs 1/2 ou 3 rangs pour la main droite.
On peut aussi les classer par leur nombre de basses : 8 basses ou moins, 12 basses ou 18 basses.
Ou pas leur nombre de voix : 1 voix, 2 voix, 3 voix, 4 voix, boite de résonnance.